Le parcours de visite

Théâtre d’histoire et de magnificence. Le parcours de visite du Palais

Théâtre d’histoire et de magnificence

Le parcours de visite du Palais

Le décor envoûtant des espaces du XVIIe siècle avec le Salon de Diane, l’élégance de la Grande Galerie avec les musiques spécialement composées par Brian Eno, la solennité de la chapelle Saint-Hubert, les œuvres réalisées au XVIIIe par Filippo Juvarra, les fastueuses décorations ainsi que Repeupler le Palais, la suggestive installation de Peter Greenaway sur la vie de cour, sont le cadre du Théâtre d’histoire et de magnificence, le parcours d’exposition du palais sur l’histoire et l’art des Savoie, qui accompagne le visiteur sur près de 2 000 mètres, du rez-de-chaussée à l’étage noble.

Le concept

Dans la destinée de la Venaria il y a un temps de la splendeur et de la richesse et un temps de l’abandon, de l’incurie et de la dispersion de ses biens. Pour comprendre l’identité de ce lieu il faut considérer d’abord l’accumulation puis la soustraction des constituants. Dans cette dernière décennie, le projet de restauration a retrouvé et recréé les axes des jardins tels qu’ils étaient. Il a aussi restitué les splendides volumes et les grandioses architectures du palais. Mais l’absence de mobilier et d’une collection d’œuvres d’art, qu’à un moment donné l’histoire a voulu lui dénier, demeure implacable. Pour le bonheur du public, les allées qui portent le regard vers l’infini, avec les vestiges qui affleurent dans les jardins, ont été complétés avec de nouvelles plantes et enrichis d’œuvres d’art de la culture contemporaine. Les extraordinaires perspectives du palais et les décorations des origines qui ont survécu ont été pensées comme Théâtre de magnificence, pour raconter des histoires et faire revivre l’Histoire.
La première partie de la visite retrace les épisodes marquants de la dynastie qui décida de bâtir le palais et de ceux qui en firent les projets. Les personnages historiques, mais aussi ceux de la cour, nés du génie artistique de Peter Greenaway, repeuplent ces pièces et accompagnent les visiteurs aussi à l’étage noble : dans les salles du pavillon de chasse du XVIIe siècle présentées d’après leur disposition ancienne, et dans les appartements royaux. En se promenant sur le parcours d’apparat que la cour suivait au XVIIIe siècle, le public pourra avoir le sentiment que cette magnifique résidence historique est aussi un peu à lui, dans le meilleur sens du terme.

Le Théâtre d’histoire et magnificence se compose de deux volets :

L’histoire

Le sous-sol, avec les fascinants locaux de service jadis affectés aux activités nécessaires à la vie de la cour, est conçu pour susciter la réflexion en favorisant la compréhension des faits historiques, des grands thèmes et des vicissitudes de la dynastie des Savoie, des origines mythologiques de l’An Mil jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, quand s’éteignit sa branche principale.
Le récit des transformations du palais s’égrène dans les dernières salles, avant de monter à l’étage noble : du projet de Castellamonte à une passionnante « histoire des idées irréalisées », qui illustre comment le palais aurait dû être selon les projets, jamais complétés, de Garove puis de Juvarra et Alfieri.

La magnificence

Au-dessus, à l’Étage noble, est raconté le Palais de Diane, du XVIIe siècle. La grande Promenade à la cour continue dans les appartements du duc et de la duchesse, ceux du roi et de la reine, la Grande Galerie, le Rond-point d’Alfieri, jusqu’à la Chapelle Saint-Hubert. C’est le grandiose « parcours du cérémonial » dans le palais du XVIIIe siècle qui est proposé ici sans solution de continuité, ce qui permet au visiteur de se déplacer librement dans les grands espaces du palais et d’en admirer les incroyables perspectives architecturales.

L’installation multimédia Repeupler le Palais, spécialement créée pour La Venaria Reale par le réalisateur Peter Greenaway, rend encore plus vivant et captivant ce parcours dans la vie d’une grande cour.

Maintenant comme alors, le visiteur plonge dans les atmosphères magiques de la vie de cour, et accomplit un voyage extraordinaire dans la culture et les loisirs au gré des architectures époustouflantes réhabilitées, des points de vue et perspectives rétablis, des tapisseries rafraîchies, des pièces et contextes historiques nouvellement reconstitués.