Le Théâtre d’eau de la Fontaine du Cerf

 La Fontaine du Cerf dans la Cour d’honneur

La Cour d’honneur accueille le public dans toute sa magnificence de lieu solennel de représentation. Elle offre un regard d’ensemble qui permet de percevoir une des particularités de la Venaria: celle d’être un complexe extraordinaire entre autres pour les différentes phases historiques qui y sont évoquées. Ces phases se croisent et ont comme résultat visible les changements radicaux apportés par les architectes Michelangelo Garove, Filippo Juvarra et Benedetto Alfieri, qui suivirent Amedeo di Castellamonte dans les projets de l’agrandissement du Palais.

La vaste zone comprise entre la Tour de l’Horloge et le palais de Diane était au XVIIe siècle occupée par deux cours. Du périmètre de la première, qui servait alors comme remise des carrosses, ne restent que deux corps de bâtiment : l’aile avec des arcades, sur laquelle se dresse la Tour de l’Horloge et l’édifice sur sa droite, le Castelvecchio (le vieux château), qui existait déjà avant la construction du palais. Dans ce qu’on appelle le « Gran Cortile » (la grande cour) se dressait la Fontaine du Cerf, avec un riche ensemble en marbre représentant douze chiens et quatre chasseurs surpris en train de suivre le cerf en bronze.

Un nouveau projet intéressa le tout à partir du XVIIIe siècle pour créer une unique Cour d’honneur : les anciennes écuries laissèrent la place à la Grande Galerie et aux deux pavillons situés aux extrémités, tandis que l’aile qui séparait les deux cours et la Fontaine du Cerf furent démantelées.

Aujourd’hui la Fontaine revit comme citation historique du site ancien dont il reste les fondations et une partie des décorations ; elle a été englobée dans une nouvelle ellipse grandiose de 120 mètres de longueur, qui récupère ainsi le barycentre de la cour.

Le Théâtre d’eau, avec ses 100 jets d’eau (qui arrivent jusqu’à 12 mètres), ses projecteurs colorés et conduits de vapeur, constitue une des fontaines les plus scénographiques et suggestives du monde.